mer furniture in Atlanta

06

oct

2010

Le gouvernement expulse le logement social de ses priorités

Le 71ème Congrès de l'Union Sociale de l'Habitat s'est terminé jeudi dernier avec des annonces qui risquent de mettre un peu plus en péril l'avenir du logement social sur notre territoire. >> Lire la suite.

Alors que 35.000 demandes de logement ne sont pas satisfaites dans notre département, le gouvernement, par la voix de Benoist Apparu son secrétaire d'Etat au Logement et à l'Habitat, a décidé de taxer les montants des loyers HLM de 2% à partir de 2011 pour boucler son budget. Dans l'agglomération nantaise, ce sont ainsi plus de 3 millions d'euros qui seront prélevés par l'Etat chaque année jusqu'en 2013, autant d'argent qui ne pourra être utilisé pour la rénovation et la construction de nouveaux logements.

 

Plus important, la transformation écologique des habitations pourrait subir un coup de frein avec la diminution des aides de l'Etat, bien que cet objectif soit inscrit au Grenelle de l'environnement. Enfin, c'est tout un secteur porteur d'emplois qui pourrait souffrir d'un tel désengagement de l'Etat.

 

C'est pourquoi les élu-E-s écologistes n'acceptent pas cette mesure injuste.

 

Il ne restera bientôt que le recours à la vente de logements du parc HLM pour pouvoir entretenir correctement le bâti.

 

Cet ultimatum n'est pas acceptable.

écrire commentaire

0 Commentaires

  • loading