ven api cmo

08

oct

2010

Le Plan Local de l'Habitat de Nantes Métropole appliqué à Nantes

streaming film

Emmanuel Gachet a fait une intervention au nom des élus Verts de Nantes au Conseil Municipal du 08 octobre 2010 sur le Plan Local de l'Habitat de Nantes Métropole. >> Lire l'intervention

Monsieur le maire, chers collègues,

 

Le PLH est un document structurant de la ville de Nantes. Il doit aussi traduire la volonté de répondre à la cohérence territoriale, aux attentes de production de logements neufs, aux attentes de réhabilitations, avec une priorité sur les réhabilitations énergétiques. Ne l’oublions pas , l’objectif premier d’un PLH est de permettre à chacun d’avoir un toit. En ces temps de rigueur budgétaires, le logement doit rester une priorité car c’est un vecteur de l’intégration sociale et du « vivre ensemble ».

 

Un PLH à la hauteur des enjeux actuels doit prendre en compte 4 points.

 

1/ Le PLH, un ciment de la cohésion sociale

 

Il doit permettre de répondre non seulement à la demande de logements mais aussi aux besoins en transports collectifs, en équipements publics, en commerces de proximité. Nous ne pouvons nous satisfaire de l’exode des classes moyennes et des jeunes couples quittant Nantes et son agglomération pour des communes périphériques. Le PLH, ne se résume pas aux m² construits. Par la prise en compte du logement abordable, de l’offre aux primo-accédants et aux personnes âgées, par la prise en compte des gens du voyage, nous devons apporter des réponses spécifiques à chaque situation. N’oublions pas non plus l’accueil des personnes défavorisées sur Nantes. Nantes doit être accessible à tous.

 

2/ Le PLH, un outil pour répondre à l’urgence énergétique.

 

Le plan climat doit se décliner dans le logement, depuis la conception des projets jusqu’à leur réalisation. La rénovation énergétique doit faire partie de nos priorités et nous devons rechercher les aides les plus efficaces pour diminuer les consommations des logements qui ressemblent à de véritables passoires énergétiques. N’attendons pas pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, en faisant des choix énergétiques qui privilégient les énergies renouvelables, en favorisant l’utilisation de matériaux isolants performants et écologiques, par une organisation modulable des logements. Les objectifs du plan climat doivent être une culture partagée. Nous devons non seulement prévoir les études énergétiques nécessaires aux 5 quartiers cités dans la délibération, mais prévoir un plan de travaux qui soit financé dans les 6 années à venir, temps de durée du PLH.

 

3/ Le PLH, une méthode et une gouvernance.

 

Pour une mise en œuvre qui corresponde aux objectifs fixés, il faut à la fois un pilotage cohérent et une méthode partagée. Afin d’assurer une qualité dans le suivi, il nous faut être en mesure d’observer et d’accompagner les projets dans leur réalisation. L’observatoire proposé au niveau de Nantes Métropole doit selon nous être renforcé par l’établissement d’un cahier des charges qui déclinent ce que nous voulons étudier et évaluer par une observation fine de son application sur le territoire de la ville de Nantes. Etant attachés à l’expertise d’usage, nous renouvelons notre proposition d’une participation des habitants, des associations de locataires et des conseils de quartier au suivi du PLH.

 

Prévoyons un temps de travail, chaque année, qui permette de mesurer les avancées et les manques des projets en cours. Décidons dès à présent d’un bilan à mi-parcours qui soit l’occasion de réajuster les priorités fixées.

 

4/ Des moyens pour faire vivre le PLH

 

Le gouvernement écrit le catalogue des bonnes intentions sur le logement quand en même temps il pique dans la caisse du logement social en ponctionnant plus de 80€/logement et par an, soit plus de 3M€/an de manque à gagner pour l'agglomération nantaise. C'est insupportable au moment où nous avons besoin d'argent pour construire des bâtiments et rénover l'ancien. Les réhabilitations énergétiques sont urgentes pour ne pas alourdir les charges des locataires et des propriétaires. Exigeons du gouvernement qu'il revienne sur cette décision comme nous l'avons affirmé dans notre voeu il y a quelques instants.

 

 

Pour aller plus loin :

écrire commentaire

0 Commentaires

  • loading