ven. http://uadreams-review.com/scam-free-dating-service.html

27

mai

2011

Quelle desserte pour l'île de Nantes ? Nos propositions concrètes.

Suite à la publication dans la presse du tracé d'une nouvelle ligne de tramway pour desservir l'île de Nantes et notamment le CHU et suite à la prise de position des associations en faveur du maintien des voies ferrées traversant l'île de Nantes, François de Rugy et Pascale Chiron, co-présidents du goupe des élus Europe Ecologie - les Verts à Nantes Métropole ont donné une conférence de presse ce vendredi pour exposer leurs propositions concrètes de desserte de l'île de Nantes.

Sur la forme...

Après l'annonce de la SAMOA sur une nouvelle ligne de tramway sur l'Ile de Nantes parue dans la presse, il est bon de rappeler que la SAMOA agit pour le compte de Nantes Métropole sur la base d’une convention publique d’aménagement ; elle n’a donc pas mandat pour décider et annoncer quoi que ce soit en matière de transports en commun sur l’Ile de Nantes.

 

Par ailleurs, un tel projet n’a fait l’object d’aucune décision entre les élu-e-s de Nantes Métropole dans une de ses quelconques instances. Aucun arbitrage n’a été rendu sur la nature du projet, son financement et son éventuel calendrier de réalisation contrairement à ce que pourrait laisser penser le discours de la SAMOA devant des responsables d’entreprises de l’Ile de Nantes et relayé dans la presse.

 

François de Rugy est co-président du groupe des élus écologistes de Nantes Métropole et président de la commission déplacements et Pascale Chiron, vice-présidente de Nantes Métropole, est également co-présidente de groupe. Tous deux membres de l’exécutif de Nantes Métropole (qui réunit les responsables de la majorité de Nantes Métropole autour de son Président) peuvent témoigner que jamais un tel projet n’a été étudié, chiffré, discuté et encore moins arbitré.

 

Cette annonce fait pourtant écho à un enjeu très important pour l’Ile de Nantes et pour l’organisation des déplacements dans le cœur de l’agglomération nantaise alors même que l’une des principales questions autour du transfert du CHU est celui de l’accessibilité, notamment en transports en commun, bien assurée aujourd’hui sur le site de l’Hôtel Dieu, incertaine sur l’Ile de nantes.

 

Une annonce surprenante, alors que, faute de moyens budgétaires, il n’y aura pas de nouvelle ligne de tramway construite dans ce mandat, excepté un prolongement de la ligne 1 de tramway de la Haluchère jusqu’à la mairie annexe du Ranzay. Une ligne de tramway coûte cher : Nantes Métropole aura-t-elle les moyens financiers nécessaires pour les études et la réalisation de cette infrastructure ? Cette annonce prépare-t-elle les esprits à un abandon pur et simple de la liaison ligne 1 – ligne 2, reconnue d’utilité immédiate par tous pour régler le problème des déplacements de quartier à quartier et de périphérie à périphérie sans passer par le centre-ville ?

 

Sur le fond...

L’île de Nantes est le grand éco-quartier en devenir de notre agglomération, l’un des chantiers de rénovation de friches urbaines de centre-ville les plus importants de France, voire d’Europe. L’île de Nantes devrait accueillir 7.000 logements supplémentaires d’ici 2020. Sa desserte en transports en commun doit donc être à la hauteur de l’ambition affichée !

 

L’objectif d’une desserte en commun performante doit être est double :

  • desservir le mieux possible ce quartier en l’intégrant dans le réseau de transport en commun de l’agglomération nantaise,
  • utiliser au maximum les infrastructures existantes (étoile ferroviaire) pour développer et renforcer le réseau structurant des transports en commun de notre agglomération.

 

C’est pour cela que nous défendons le projet de tram-train :

  • nous faisons passer par l’île de Nantes un transport en commun de grande capacité, celle du tramway,
  • nous utilisons les infrastructures existantes (voies ferrées de l’île de Nantes, ligne 1 de tramway, gare SNCF de Chantenay), qui permettent d’exploiter les nombreuses possibilités offertes par l’étoile ferroviaire, conformément aux orientations du nouveau PDU de Nantes Métropole (« valoriser et compléter l’étoile ferroviaire à l’intérieur du périmètre de transport urbain grâce à la création de nouvelles dessertes et gares ferroviaires »)
  • L’utilisation de ces voies ferrées existantes permet de proposer un projet de desserte à un coût moins important que la réalisation d’un nouveau tracé de tramway, avec un délai de mise en œuvre plus rapide.
(Cliquez sur la carte pour agrandir)

Cette liaison a de nombreux avantages :

  • Elle permet de ne pas concentrer tout le trafic en gare de Nantes, dont on annonce la saturation prévisible en 2020.
  • ce projet offre de nombreux points d’échanges avec le réseau des transports en commun, c'est-à-dire avec les lignes de tramway et de chronobus.
  • Elle permet d’avoir des lignes La Chapelle sur Erdre - Chantenay - Couëron ou même des liaisons directes entre le Sud Loire (depuis la ligne qui passe à la gare de Pont-Rousseau) jusqu'à Chantenay tout cela sans rupture de charge.
  • C'est un atout pour desservir le futur CHU.
  • Elle préserve la desserte ferroviaire du MIN, y compris pour les marchandises puisqu'il existe des « cargotram », qui circulent par exemple à Amsterdam et à Dresde.
  • Elle ouvre des perspectives de prolongement de la ligne 1 de tramway (gare Maritime) jusqu'à la gare de Chantenay.
  • Enfin, ces différentes utilisations justifient un co-financement Etat-Région-CU.

 

La réalisation d’une desserte de l’île de Nantes en tram-train impose évidemment de conserver les voies ferrées qui traversent actuellement l’île de Nantes jusqu’au Hangar à Bananes, comme le demandent les associations regroupées dans le Collectif transport.

Смотрите описание Provincia de Ávila тут.

Les points faibles de la solution tramway proposée par la SAMOA.

Une réalisation dont on ne sait pas si elle est réalisable d’ici 2020 :

 

  • aucune étude n’est engagée, les financements ne sont pas assurés : dans l’actuel mandat, Nantes Métropole n’a financé qu’une partie de la connexion ligne 1-ligne 2 de tramway, c'est-à-dire la prolongation de la ligne 1 jusqu’à la mairie annexe du Ranzay.
  • Dans le prochain mandat, Nantes Métropole pourra-t-elle financer à la fois la connexion ligne 1 - ligne 2 et cette nouvelle ligne de tramway ? A moins que la réalisation de cette ligne de tramway n’entraîne l’abandon de la connexion ligne 1 – ligne 2 ?

 

Une ligne de tramway qui n’est pas reliée au reste du réseau de transports en commun de l’agglomération :

 

  • A l’est, la ligne n’est reliée à aucune autre ligne de tramway. Un raccordement à la ligne 1 impliquerait soit un passage sur le boulevard de Sarrebrück pour arriver jusqu’au boulevard de Doulon, soit une traversée de Malakoff et un passage sous le pont de la Moutonnerie pour arriver à la Moutonnerie. Deux solutions qui poseraient des problèmes techniques (passage sous le pont de la Moutonnerie actuellement impossible), renchériraient le coût du projet et retarderaient son éventuelle réalisation.

 

  • A l’ouest, il est proposé deux prolongations : vers le nord, en empruntant le pont Anne de Bretagne, alors que Nantes Métropole a récemment affirmé qu’il était impossible d’y faire passer un Chronobus ! Vers le sud, un débouché incertain, sans raccordement évident au réseau structurant au réseau des transports en commun de l’agglomération.

 

Le tram-train sur l'Ile de Nantes, c'est possible.

En 2010, François de Rugy était présent lors d'un voyage expérimental du tram-train sur le trajet Gare de Nantes - Gare de l'Etat (maintenant appelée "Maison des Syndicats"). C'est donc possible avec les voies existentes. Voici les vidéos du voyage. La première montre le passage dans Malakoff :

Cette seconde vidéo montre le chemin qu'emprunte le tram-train quand il arrive près de la gare de l'Etat ou Maison des Syndicats.

Et enfin le retour vers la Gare. On distingue notamment à la 40ème seconde de la vidéo une rue qu'empruntera le futur Chronobus. Ce serait l'endroit idéal pour un futur point d'échange.

Téléchargement

Carte de la desserte Tram-Train île de Nantes.
Les propositions concrètes des élu-es écologistes de Nantes Métropole de la desserte de l'île de Nantes (Haute résolution).
Desserte Tram-train ile de Nantes.png
Format d'image Portable Network [1.3 MB]
Télécharger

Dans la presse

écrire commentaire

Commentaires: 2

  • #1

    lavaud Jean marie (dimanche, 05 juin 2011 22:47)

    total soutien pour cette proposition que je préconnise depuis dix ans , sans obtenir la moindre ouverture de Nantes métropole. à suivre les études d'aménagements du bas Chantenay ( j'ignore l'état de ces études annoncées il y a plusieurs mois dans Nantes passion! )il faut maintenir l'espace utile pour le raccordement avec la gare de Chantenay ( espace encore disponible ! )

  • #2

    LAYRE Claudine (jeudi, 14 juillet 2011 15:11)

    Bonjour
    Je voudrais savoir si les élu-e-s EELV ville de Nantes et Nantes Métropole ont rédigé un argumentaire en faveur du maintien du CHU à Nantes et de son implantation sur l'île de Nantes. J'en aurais besoin pour le futur guide des nouveaux adhérent-e-s. Merci d'avance
    clayre@dbmail.com

  • loading