mer. Sihanoukville boutique hotel: white boutique hotel in sihanoukville wbhcambodia.com.

15

févr.

2012

Débat sur le bugdget 2012 de Nantes Métropole

Conseil communautaire du 10 février 2012

 

Intervention de Gilbert Galliot.

 

 

Monsieur le président, chers collègues,

 

 

Le contexte dans lequel nous allons voter le budget Nantes Métropole 2012 n’est pas au beau fixe, pire, nous avons l’impression que le paysage s’est encore détérioré depuis le Débat d’Orientation budgétaire en décembre dernier.

 

Même si nous remettons en cause l’existence et le rôle des agences de notation, force est de constater que l’état des finances de la France risque d’avoir une incidence direct sur les collectivités territoriales. En effet l’argent emprunté risque de nous coûter plus cher demain qu’aujourd’hui.

 

C’est un comble quand on sait que nos budgets sont équilibrés et bien tenus.

 

Que nourrir, si ce n’est de saines colères politiques, quand nous entendons le chef de l’état dire explicitement que les dotations de l’état aux collectivités pourraient être assujetties au montant de nos emprunts et donc diminuer.

 

Quelles dépenses faut’il diminuer M Sarkosy?

 

Le logement peut-être alors que la fondation abbé Pierre vient de sortir l’état du mal logement en donnant ces chiffres accablants : 3.6Million de nos concitoyens sont mals logés, auxquels s’additionnent plus de 5 millions de personnes fragilisées par la crise du logement ?

Les transports collectifs quand ce moyen de déplacement permet de chercher un emploi, d’accéder au réseau de la TAN pour les personnes à mobilité réduite qui permet à Nantes métropole d’être distinguée pour son action volontaire et à tant de nos concitoyens d’être fiers de vivre dans une ville respectueuse de tous?

 

Et puis, n’ayons pas peur des mots, un budget ambitieux de Nantes Métropole entraîne mécaniquement une dynamique sur un territoire, une création et un maintien d’une économie saine et créatrice d’emplois.

 

Ce budget porte l’exigence d’un plan climat volontaire, et le dossier des réseaux de chaleur porté avec détermination par Pascale Chiron dont nous verrons une évolution de grande ampleur tout à l’heure souligne notre motivation collective.

 

Ce budget dont les investissements s’élève à plus de 200 M€ nets poursuis les responsabilités que nous avons encore rappelé avec la distinction de Nantes Capitale verte pour 2013.

 

Nous saluons la bonne tenue des recettes avec une certaine dynamique qui permet une

stabilité fiscale sur l’impôt ménage.

 

Le budget affiche un haut retour aux communes sans détérioration ni de l’attribution de compensation, ni de la DSC alors que pourtant d’année en année, se détériore le reversement les dotations de l’état.

 

Dans ce contexte d’exigence de finances saines, l'encours de la dette continue de diminuer.

Il est indispensable de contenir nos annuités de remboursement compte tenu du contexte d’ensemble, même si, nous devons sans cesse veiller pour que le prix à payer ne soit pas moins de service public aux habitants.

 

Ce budget assure les solidarités dont notre territoire a besoin, sans hypothéquer l’avenir, sans faire supporter la dégradation de notre environnement pour les générations à venir.

Par cet équilibre budgétaire, nous sommes porteurs de choix qui portent la pate d’une responsabilité et d’une ambition.

 

Je vous remercie de votre attention.

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading