mer. b2b digital marketing agency

15

févr.

2012

Nouvelle salle sportive métropolitaine à Rezé

Conseil communautaire du 10 février 2012

  

Intervention d’Elisabeth Guist’hau

 

Elus Verts, Régionalistes et solidaires

 

 

 

Monsieur le président, chers collègues,

 

Par cette délibération, nous devons nous prononcer sur l’intérêt communautaire que représente cet équipement prédestiné au sport de haut niveau pour la communauté urbaine de Nantes.

 

Avec 4 clubs  dans l’élite nationale et européenne, Nantes Métropole s’installe dans le palmarès des collectivités de France disposant de clubs en haute division. Un succès aussi bien pour notre territoire que pour nos équipes masculines et féminines !

 

Les capacités d’accueil de nos salles sportives sont pourtant actuellement limitées. L’intérêt communautaire d’une salle de sport pouvant accueillir jusqu'à 4 000 personnes  pour  l’organisation de compétitions de Basket, volley, hand-ball et compte tenu du succès de nos clubs, est  pour nous, élus Verts, Régionalistes et Solidaires, réel.

 

Nous nous félicitons de l'implantation de cet équipement en sud-Loire car il contribuera à participer au rééquilibrage des infrastructures entre le Nord et le Sud Loire, même si de nombreux efforts restent à entreprendre.  

 

Cependant nous nous interrogeons sur le choix retenu, à savoir La Trocardière, notamment en termes d'insertion urbaine. Car on sait bien que pour se rendre à des manifestations sportives,  les transports en commun  sont peu utilisés. Il nous faudra à cet effet redoubler d'imagination et d'incitations pour inverses la tendance. Quant aux places de stationnement, elles sont de 1000 dans un rayon d'un kilomètre mais éparpillées dans des lotissements et dans des zones pavillonnaires. Il est fort à craindre que les jours de grande affluence, la circulation et le stationnement sauvage ne provoquent des nuisances aux riverains. Il nous faudra donc répondre à cette difficulté.

 

Par ailleurs, au-delà des contraintes d'accessibilité que présente ce site, nous tenons à souligner, comme bien souvent nous en faisons le regrettable constat, l'absence de concertation et de débat sur le choix du site. En effet, bien que des travaux d'études aient, nous dit-on, été menés sur plusieurs sites possibles en intégrant les différents enjeux, nous n'en avons pas eu la teneur.  

En matière de lutte contre les émissions de CO2 et comme vous le savez, nous tenons particulièrement à ce que chaque nouvel équipement prenne en compte les objectifs environnementaux que nous nous sommes fixés collectivement avec le plan climat énergie territorial. Le projet de la salle sportive va dans ce sens avec la réduction des consommations énergétiques et le respect des objectifs en matière d’isolation thermique fixée par le Grenelle de l’environnement. Pour compléter le dispositif, nous souhaitons particulièrement que le projet prenne en compte la chaufferie bois de La Trocardière, actuellement à l’étude.

 

Enfin, d'un point de vue financier, il nous faut anticiper, au-delà du coût de réalisation de cette salle sportive, estimé à ce jour à 24 M€, les coûts d'entretien et de gestion d'un tel équipement. D'autant plus qu'aujourd'hui, nous ne connaissons pas le montant de la participation de l'Etat, de la Région, du Département, et d'autres partenaires. A ce titre, la prise en compte des économies d'énergie en constitue un pilier décisif. 

 

Néanmoins et pour toutes les raisons que j’ai évoquées précédemment, le nouvel équipement sportif métropolitain apparait comme une nécessité pour le développement sportif et le rayonnement de la métropole. C’est pourquoi les élus Verts, Régionalistes et Solidaires se prononceront favorablement pour cette délibération.

 

Je vous remercie pour votre attention.

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading