lun. businessman Evgeny Novitsky Radiotechnical & Informational Systems

12

mars

2012

Coopération sur la gestion de l'eau entre Nantes Métropole et Kindia en Guinée

Du 22 au 23 février 2012, Marie-Hélène Nedelec, conseillère communautaire EELV de Nantes Métropole déléguée à la coopération décentralisée, représentait la communauté urbaine lors d’un séminaire en Guinée sur la gestion locale des services d’eau et d’assainissement, en présence d'Alhassane Condé, ministre guinéen de l’administration du territoire et de la décentralisation, ainsi que de représentants d'administrations publiques guinéennes.

La Commune Urbaine de Kindia, seconde ville de Guinée (150 000 habitants), souffre d’un accès à l’eau potable et à l’assainissement largement déficient au regard des Objectifs du Millénaire, caractérisé par des infrastructures d’eau potable dégradées, des infrastructures d’assainissement quasi inexistantes, ainsi qu’une couverture incomplète de la population, dans un contexte de forte croissance de celle-ci (+50 % en dix ans).

Ces déficiences induisent une situation sanitaire alarmante à Kindia, par la permanence des maladies d’origine hydrique : typhoïde et diarrhées chroniques, cas de choléra récurrents (2004 et 2005), menaçant directement le développement de la ville.

Répondant à une sollicitation du maire de Kindia, et s’appuyant sur le processus de décentralisation en cours en Guinée, le partenariat entre Kindia et Nantes Métropole a pour objectif de mettre en place un modèle de gestion et d’organisation municipale des services en eau et assainissement, afin d’améliorer les services et de constituer une expérience pilote à l’échelle de la Guinée.

Lors du discours d'ouverture du séminaire, Marie-Hélène Nedelec a évoqué la portée symbolique de ce partenariat 

De gauche à droite : Yaya Keita (élu de Kindia), Marie-Hélène Nedelc, Alhassane Condé ( ministre de l’Administration du territoire et de la décentralisation), Bernard Momo (maire de Dscahng-Cameroun)

« Plus que jamais notre solidarité doit se renforcer car nous sommes tous engagés dans le même mouvement de l’histoire. Il est de la responsabilité des Etats de s’engager dans la construction d’une nouvelle gouvernance mondiale pour répondre à ce développement, éviter ces crises, permettre un véritable transfert technologique afin de pouvoir ensemble lutter contre les conséquences du changement climatique alors qu’aucun de nos pays, en Afrique, en Europe, en Asie ou en Amérique ne sera épargné.

 

C’est aussi le rôle d’une agglomération comme Nantes Métropole, qui en tant que capitale verte pour l’Europe en 2013 a une responsabilité toute particulière pour soutenir et accompagner ses partenaires africains dans cette transition économique, sociale et écologique qui leur incombe. » 

 

Les conclusions des travaux réalisés durant le séminaire ont été remis au ministre guinéen de l’administration du territoire et de la décentralisation.

De retour de mission, Marie-Hélène Nedelec, nous livre son vécu d'élue durant ces jours passés en Guinée :

Ces quelques jours passés en Guinée ont été très marquants pour moi. Le temps passé à Kindia a permis de mieux mesurer la réalité des avancées avec la création de l’Agence Communale de l’eau et de l’assainissement. Les locaux sont créés et aménagés, le personnel est en place et le fonctionnement est au stade expérimental, ce qui permet d’affiner les besoins et de définir les priorités à assurer. 

  

Mais ce qui m’a le plus frappé est le séminaire à Conakry pour plusieurs raisons : 

 

- Le nombre de maires et élus présents prouve bien cette volonté des élus locaux de rechercher des solutions pour répondre aux besoins de services de base pour la population que sont l’eau et l’assainissement. L’exemple de Kindia a permis de poser le débat et d’évoquer les transformations et évolutions nécessaires. Le témoignage du maire de Dschang (Cameroun) a été essentiel pour interpeller les élus locaux sur leur nécessaire implication. 

 

- Les débats ont été riches,très animés et de très grande qualité, sans tabous pour interpeller les institutions ou services de l’état .

 

- Les représentants de l’état ont été fortement présents et le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation (MATAD), Alhassane Condé était présent pour écouter le bilan des ateliers qui se sont tenus pendant ces 2 jours, signe de l’intérêt de la thématique portée.

 

Ce que j’ai également retenu, ce sont les élus de Kindia qui ont vraiment pris à bras le corps cette volonté de rendre prioritaire pour les habitants l’accès à l’eau et à l’assainissement. De même, les guinéens qui ont été impliqués pour Coopération Atlantique dans la conduite du Projet « Facilité Eau » ont participé à l’animation et cette animation a été de grande qualité. 

 

C’est donc avec une grande fierté et beaucoup d’émotion que j’ai vécu ce temps-là comme un grand moment de démocratie.

écrire commentaire

Commentaires: 1

  • #1

    Amarille (lundi, 12 mars 2012 17:20)

    Bonjour, c'est grâce à de telles entreprises de coopérations et de solidarité que l'on rapproche les peuples dans un esprit de respect mutuel. L'inverse, l'emprise des grandes entreprises européennes sur l'Afrique ravage son environnement, son identité et ne profite pas à la population laissée pour compte. Il faut donc agir dans cette esprit coopératif entre l'Europe et l'Afrique, au niveau local, c'est à dire au plus proche des hommes et des femmes.

  • loading