mer. Premium Wordpress Themes

09

mai

2012

Lancement de la 3ème édition du concours «capitale française de la biodiversité 2012 »

La ville de Nantes et Nantes Métropole représentées respectivement par Florence Février, adjointe déléguée à l'Environnement et au Développement durable et Elisabeth Guist'hau, vice-présidente en charge de l'Environnement, accueillaient le 27 avril dernier, le lancement de la 3ème édition du concours «capitale française de la biodiversité 2012 » organisée par Plante et Cité et Natureparif.

 

Ce concours a pour objectif d’élire la capitale française de la biodiversité et de récompenser les collectivités les plus actives qui auront fait le pari de protéger leur patrimoine naturel par des actions participatives. Rappelons que la biodiversité était un des indicateurs qui a permis  la nomination de Nantes comme capitale verte de l'Europe en 2013.

 

Cette démarche, saluée par Florence Février, « va permettre de récompenser la mise en œuvre de politiques locales en faveur de la protection ou de la restauration de la biodiversité., et particulièrement celles qui s'appuient sur la participation citoyenne.

A Nantes, de nombreuses actions locales ont été mises en œuvre pour aller dans ce sens. Notre ville est l'une des rares en Europe à avoir une zone Natura 2000 (la Petite Amazonie dans le quartier Malakoff) au cœur de la ville. Nous pouvons aussi citer les quelques 900 parcelles de jardins familiaux et la charte du jardinage biologique qui les accompagne, ou encore les coulées vertes dans les quartiers Bottière-Chenaie et Bretonnière... ».

 

Nantes Métropole, privilégie également la sensibilisation citoyenne aux enjeux de la protection de la biodiversité, a rappelé Elsabeth Guisth'au :

 

« Faire découvrir le patrimoine naturel de l'agglomération en facilitant l'accès à la nature pour les habitants et en organisant des découvertes de sites permet de s’approprier son cadre de vie et de se sensibiliser à l’intérêt de le préserver. Ainsi la mise en place de plans de conservation d’espèces protégées, comme la célèbre angélique des estuaires a été valorisée par des panneaux d’information sur les bords de Loire dans plusieurs communes. De même , l’engagement 0 phyto-sanitaire a permis de rendre les habitants acteurs de la biodiversité par la sensibilisation, en faisant évoluer le regard et le comportement des habitants sur la propreté et la présence du végétal dans la ville : les herbes folles sont de retour entre les pavés :Environnement et biodiversité sont préservés. »

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading
Newsletter