mer. buy bulk website traffic

13

juin

2012

Conseil Nantais des Personnes Handicapées : plénière du 23 mai 2012

La plénière du Conseil Nantais des Personnes Handicapées (CNPH) s’est déroulée le mercredi 23 mai avec une participation nombreuse de ses membres, comme à son habitude. Animée par Catherine Choquet, adjointe au Maire de Nantes en charge des personnes handicapées, elle avait pour objet la présentation de l'association Nantes' Renoue et un bilan d’étape du plan de mise en accessibilité des transports collectifs.

Nantes' Renoue : un exemple de réconciliation et de solidarité entre les générations

 

La présentation de l'association a été introduite par le visionnage d'un court-métrage suivie par une prise de parole du responsable, Erwan Quéméré.


L'action de Nantes' Renoue repose sur une idée simple : permettre l'hébergement d'étudiants, de jeunes travailleurs ou demandeurs d'emploi au domicile d'un sénior disposant d'une chambre libre. La cohabitation se veut conviviale tout en créant une solidarité intergénérationnelle.

 

Cette démarche permet ainsi aux personnes âgées de rompre avec la solitude par une présence régulière et un accompagnement dans les tâches quotidiennes (ménages, cuisine) et de faciliter l'accès au logement des jeunes en offrant une alternative à la pénurie de logements.

 

Transports collectifs et accessibilité : un engagement dans la durée en faveur des personnes handicapées

 

Le schéma directeur d'accessibilité des transports collectifs adopté par Nantes Métropole en 2009, détermine des actions à mener pour rendre accessible le réseau de la TAN d'ici 2015 en assurant une prise en charge de 90% des montées et descentes. Pour cela, 5 objectifs majeurs ont été identifiés :

 

  • Améliorer l’accessibilité des personnes en situation de handicap ou à mobilité réduite quelque soit le type de handicap
  • Compléter en priorité l’accessibilité des lignes déjà dotées de matériels roulants accessibles
  • Développer l’accessibilité des arrêts par des actions ciblées (centres-villes, pôles d’échanges, établissements spécialisés et d’enseignement…)
  • Étendre progressivement l’accessibilité à l’ensemble du réseau
  • Former le personnel aux problématiques liées à l'handicap

La plénière du CNPH a été l'occasion de faire un point d'étape sur les avancées : adaptation de rampes d'accès sur les bus, renforcement du nombre de signaux sonores aux arrêts... Il a également été question des difficultés rencontrées telles que les rehaussement de trottoirs ou les rues pavées peu propices à la circulation en fauteuil roulant. La place Louis XVI dotée récemment d'un arrêt Chronobus a ainsi été cité en exemple.

 

Le bilan d'étape des avancées du schéma présenté aux membres du CNPH et a ensuite été suivi d'un temps d'échanges et de débat. Les associations ont souligné la qualité d'écoute de la Tan. Des réalisations tout à fait satisfaisantes ont été citées, comme les annonces sonores pour les déficients visuels, mais aussi des difficultés, comme l'aménagement intérieur des lignes de tram. "Le plus important, c'est que la concertation se poursuive, sur les aménagements comme sur les conditions d'accès au réseau" a pu souligner Catherine Choquet.

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading
Newsletter