ven. navigate here

15

juin

2012

We failed badly !

We failed badly ! Nous avons méchamment échoué ! Ces mots de Braulio Ferreira de Souza Dias en introduction du congres mondial des villes du réseau ICLEI à Belo Horizonte traduit assez bien l'ambiance un peu pessimiste qui règne ici au Brésil.

Alors qu'à Rio nous attendons maintenant le nouveau texte de négociation de la présidence brésilienne. 20 ans après le sommet de la terre de 1992, dans le contexte de crise mondiale actuel (de la zone Euro à la Syrie), difficile évidemment d'être optimiste... Mais dans son propos introductif, le secrétaire général de la convention sur la biodiversité rajoutait aussi l'espoir qu'il mettait dans les villes pour concrètement agir, leurs actions additionnées pouvant être au final décisives.

 

C'est aussi avec un espoir renforcé que j'ai conclu la table ronde sur la ville bas carbone que je présidais. Les exemples qui y ont été présentés étaient tous très intéressants, comme par exemple la diminution de 20% en un an du pic de consommation électrique de la ville de Tokyo par de simples mesures d'efficacité énergétique. La mobilisation doit donc se poursuivre !

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading
Newsletter