mar. silent gliss blinds

10

juil.

2012

Transfert du MIN - Intervention de Loïc Simmonet

Discuté et annoncé depuis des années, le départ du MIN est enfin décidé. Cela est conforme à l'évolution urbaine de Nantes, notamment du quartier de l'île de Nantes. Les élus VRS notent que la concertation a eu lieu avec les commerçants du MIN, via la CCI et l'association MIN Avenir. Ils regrettent qu’elle n’ait pas été très développée avec les élus communautaires et les élus de la ville de Rezé.

Ce transfert permettra un rééquilibrage des emplois entre le sud et le nord Loire. Il est cohérent avec le développement d'un pôle agro-alimentaire et la présence d'un pôle dédié aux produits bio. Mais nous nous interrogeons sur la pertinence du lieu au regard de la desserte uniquement routière, ce qui nous amène à poser plusieurs questions :

 

* quelle sera l'accessibilité de ce site dans une zone exclusivement desservie par la voiture ? Nous pensons, en cohérence avec notre PDU, qu'il faudra élaborer un plan de déplacement pour cette ZAC, comme cela s'est fait pour d'autres zones d'activités de l'agglomération.


* quelle sera l'influence sur la circulation automobile, notamment sur le périphérique ? Des bretelles supplémentaires sont prévues à partir du périphérique, mais il ne faudrait pas que le périphérique devienne la voie d'attente des camions livrant le MIN.


* le trafic supplémentaire que générera le MIN est-il intégré dans les études en cours sur le futur franchissement de Loire ?


* comment évoluera la desserte du centre-ville de Nantes, où les restaurants sont de gros clients du MIN, pour éviter une noria de camions de livraison, alors que dans le même temps le centre-ville évolue vers une "Zone à Trafic Limité" ?

 

Par ailleurs dans les nouveaux objectifs soumis à concertation, il manque l’un des objectifs initiaux, que les élus de Rezé souhaitent maintenir : le pôle de loisirs. Ce point avait été abordé en commission, et il avait été décidé qu’un groupe de travail se mettrait en place. Je rappelle que la délibération précise dans les objectifs de départ : "Cette ZAC à vocation économique a été créée afin d’y accueillir des activités tertiaires, industrielles et artisanales, un pôle auto-moto et des activités de loisirs".

 

Mais cette référence aux activités de loisirs ne figure plus dans les nouveaux objectifs décrits dans la délibération : "Les nouveaux objectifs poursuivis pour l’aménagement de la ZAC de la Brosse visent à accueillir principalement un pôle agro-alimentaire, un Marché d’Intérêt National, un pôle auto, des PME-PMI apportant des services complémentaires aux entreprises dans les secteurs précités". Merci de nous préciser ce point.


Les élus Verts, Régionalistes et Solidaires voteront cette délibération, en restant attentifs à la création d’un pôle de loisir.

écrire commentaire

Commentaires: 0

  • loading
Newsletter